Imre Szeman

by | Oct 9, 2020

Au cours de ce siècle, nous devrons opérer une transition énergétique, c’est-à-dire passer d’une société mondiale encore fortement dépendante des combustibles fossiles, à une société utilisant des formes d’énergie durables et renouvelables. La transition ne dépendra pas seulement du développement de nouvelles technologies ou de changements dans la politique gouvernementale. Les recherches du docteur Imre Szeman montrent qu’une transition énergétique efficace nécessite également une transition sociale, politique et culturelle, en prêtant attention aux façons, à la fois profondes et subtiles, dont les richesses énergétiques des deux derniers siècles ont façonné et influencé les relations culturelles et sociales humaines. Les « sciences humaines de l’énergie »—le domaine que les travaux de M. Szeman ont largement défini—exigent que nous nous interrogions sur l’impact de notre modernité énergétique sur l’environnement et que nous nous attaquions à l’ensemble des changements que nous devrons apporter pour permettre et soutenir la transition énergétique. M. Szeman est titulaire d’une chaire de recherche universitaire en arts de la communication à l’Université de Waterloo. Par son enseignement, ses publications et son engagement public, il a proposé des considérations nuancées, prudentes et à multiples facettes sur les transformations de la culture et de la société contemporaines, dans le but de mener à une meilleure compréhension des répercussions des processus mondiaux sur le développement culturel et la justice sociale. M. Szeman a contribué de manière substantielle à la recherche dans trois domaines : la culture populaire et les études culturelles, la mondialisation et la culture, et les sciences humaines de l’énergie. Il est auteur, co-auteur ou éditeur de plus de 25 livres, dont six sur les changements climatiques et la transition énergétique depuis 2016 : After Oil (2016), Fueling Culture: 101 Words for Energy and Environment (2017), Energy Humanities: An Anthology; Petrocultures: Oil, Politics, Culture; On Petrocultures: Globalization, Culture, and Energy (2019), et Energy Culture: Art and Theory on Oil and Beyond (2019). Son travail a un impact mondial, ayant été traduit en chinois, français, portugais, espagnol et turc. Depuis 2009, M. Szeman a présenté plus de 120 conférences en tant que conférencier invité et principal dans le monde entier. Il a été reconnu pour sa contribution à la recherche par des postes de professeur invité à la Chinese Academy of Social Sciences, à l’Université de Glasgow, à l’Université de Turku et à l’Université de Warwick, entre autres institutions. M. Szeman a reçu de nombreuses distinctions pour ses activités universitaires, notamment le prix de littérature John Polanyi (2000), le prix Petro-Canada du jeune innovateur pour l’innovation dans l’enseignement de premier cycle (2003), le prix du président pour l’excellence dans l’encadrement des diplômés (2008), la Chaire annuelle Killam (2013) et le prix J. Gordin Kaplan pour l’excellence en recherche (2015). Il est membre de la Société royale du Canada.
Auteur
Imre Szeman Imre Szeman est titulaire d’une chaire de recherche universitaire en arts de la communication à l’Université de Waterloo. Dans le cadre de sa bourse du CIC, Imre poursuivra ses recherches dans le domaine d’étude qu’il a contribué à fonder, connu sous le nom de « sciences humaines de l’énergie », qui évalue le vaste éventail de changements sociaux nécessaires pour permettre et soutenir les changements vers des utilisations plus durables de l’énergie. Notamment, dans le cadre de ses recherches, Imre a l’intention de développer un calculateur de transition socio-énergétique qui permettra aux Canadiens de faire des choix sur les transitions sociales et de voir immédiatement leurs effets sur la consommation d’énergie.