Adam P. MacDonald

by | Oct 9, 2020

Je m’appelle Adam P. MacDonald, actuellement candidat au doctorat au département de sciences politiques et j’ai récemment terminé un mandat de 18 mois en tant que directeur adjoint du Centre d’étude de la sécurité et du développement de l’Université Dalhousie (https://www.dal.ca/faculty/arts/politicalscience.html). J’ai le privilège de travailler avec quelques excellents professeurs et étudiants diplômés qui font un travail important, novateur et percutant et dont le soutien à mon égard au fil des ans a été formidable. Je suis également membre de deux réseaux universitaires financés par le Ministère de la défense : le Defence and Security Foresight Group (https://uwaterloo.ca/defence-security-foresight-group/) et le North American and Arctic Defence and Security Network (https://www.naadsn.ca/). De plus, je publie et commente régulièrement sur Twitter – @adampmac – sur les enjeux militaires et de politique étrangère du Canada.

Je suis né et j’ai grandi dans la petite ville de Stayner, en Ontario, jusqu’à ce que je rejoigne les Forces armées canadiennes en tant qu’officier de guerre navale à l’âge de dix-sept ans. Au cours de mes quinze années de carrière, j’ai travaillé dans des quartiers généraux de commandement, des fonctions de soutien des forces et des opérations de déploiement. J’ai obtenu un baccalauréat en sciences politiques du Collège militaire royal du Canada et une maîtrise en sciences politiques de l’Université de Victoria.

La motivation principale de mon travail de doctorat est de comprendre le retour de la concurrence entre les grandes puissances comme élément central de la vie internationale et ses impacts sur la sécurité et la prospérité du Canada. Tout d’abord, mon travail cherche à comprendre le processus décisionnel américain à l’égard de la Chine et de la Russie lors de la transition vers l’après-guerre froide, afin d’expliquer les différences d’approches adoptées à l’égard de chacune d’elles, comment elles sont devenues des politiques bien établies et dans quelle mesure cela a contribué (ou non) à la détérioration de ces relations. Deuxièmement, mes recherches explorent les impacts de la concurrence stratégique naissante entre la Chine et les États-Unis sur le Canada, y compris la manière dont Ottawa peut travailler avec d’autres puissances secondaires pour atténuer les excès de cette rivalité et les défis uniques que les deux grandes puissances présentent pour la dynamique politique et de sécurité changeante dans l’Arctique et l’Asie de l’Est.

Au cours de ma bourse, je produirai une série de courts textes et morceaux audio – et j’espère organiser une conférence (virtuelle) – qui exploreront les relations du Canada avec la Chine et les États-Unis dans le contexte de leur rivalité croissante entre grandes puissances, produiront des évaluations et formuleront des recommandations sur la manière dont le Canada devrait progresser dans les domaines politique, économique, de la défense et de la politique étrangère.

En conclusion, je tiens à remercier le CIC de m’avoir choisi comme boursier. J’ai vraiment hâte de contribuer, de manière ouverte et, je l’espère, engageante, à des débats importants et nécessaires sur l’avenir de la politique étrangère canadienne dans un environnement international de plus en plus changeant et incertain.

Auteur

Adam P. MacDonald
Adam P. MacDonald est actuellement candidat au doctorat dans le département de sciences politiques de l’Université de Dalhousie et a récemment terminé un mandat de 18 mois en tant que directeur adjoint du Centre d’étude de la sécurité et du développement de Dalhousie. Dans le cadre de sa bourse, Adam explorera les relations du Canada avec la Chine et les États-Unis dans le contexte de leur rivalité croissante entre grandes puissances.